La phrase du jour: « avoir un langage châtié »

Madani Rafiek pour ENAB

Avoir un langage châtié 

Jadis, j’ai personnellement cru que cette expression signifiait : parler mal, vulgairement, voire proférer des insultes, alors que ce langage est « à châtier » (celui qui l’emploie certainement aussi), mais il n’est pas « châtié » bien au contraire !

châtier (v. trans.)

1. (littéraire) infliger une punition, punir corporellement.

2. (littéraire) punir corporellement.

3. (figuré) perfectionner son style, le rendre plus littéraire.

Résumons : Châtier (du latin castigare, de castus : pur), signifie : punir sévèrement pour corriger, mais signifie aussi : donner le style le plus correct et le plus pur possible à son langage. Donc ayons le langage le plus châtié possible !

Ne pas confondre, évidemment, avec l’expression « parler comme un charretier« , c’est à dire de façon grossière et vulgaire! Peut être que la ressemblance de prononciation entre châtié et charretier explique la confusion, assez répandue, il faut le reconnaître !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.