Ce qui change 1 janvier 2020

Madani Rafiek pour ENAB

Gros changement ce 1er janvier 2020. Les allocations familiales entrent dans une nouvelle époque après la 6 ième réforme de l’Etat et la régionalisation de la gestion des allocations familiales. On fait le point sur ce qui va se passer en Wallonie et à Bruxelles et combien vous allez toucher.

Image associée

Énormes changements concernant les allocations familiales en Wallonie et à Bruxelles dès ce 1er janvier 2020 : l’allocation de base variera d’une région ou d’une communauté à l’autre, mais le montant par enfant sera unique.

Le nouveau système ne fait plus la distinction entre l’aîné et les enfants suivants dans une même famille, le montant sera le même pour chaque enfant. Il pourra toutefois faiblement varier dans le temps suivant l’âge de l’enfant.

C’est le domicile de votre enfant qui déterminera la région compétente. S’il est domicilié en Wallonie, ses allocations familiales seront versées selon le modèle wallon.

Résultat de recherche d'images pour "carte wallonie"

En Wallonie

En Wallonie, les nouveaux montants de base seront de 155 euros pour un enfant jusqu’à 17 ans et 165 euros entre 18 et 24 ans. Particularité : ces nouveaux montants ne concerneront

 que les enfants nés à partir du 1er janvier 2020.

Pour les enfants nés AVANT cette date, vous conservez le montant prévu par l’ancien système (lisez : le système actuel, soit 95,80 euros pour le premier né, 177,27 euros pour le second et 264,67 euros pour les suivants) jusqu’à la fin de son droit aux allocations familiales, c’est-à-dire, jusqu’à la fin de ses études ou ses 25 ans.

Dans le nouveau système, des suppléments sociaux sont prévus, notamment pour les enfants des familles à faible revenu, avec une attention particulière pour les familles monoparentales ou nombreuses.

Un enfant orphelin de ses deux parents touchera 350 €. L’allocation de naissance ou d’adoption est fixée à 1.100 €.

Résultat de recherche d'images pour "carte bruxelles"

A Bruxelles

À Bruxelles, le montant de base par enfant sera de 150 euros. Mais la différence par rapport à la Wallonie est que la région bruxelloise appliquera de nouveaux montants de base à TOUS les enfants, donc aussi à ceux nés avant le 1er janvier 2020.

Dans le détail :

Pour les enfants nés APRÈS le 1er janvier 2020  : de 0 à 24 ans, chaque enfant unique né à partir du 1er janvier 2020 pourra compter sur un montant de 150 euros. Pour les suivants, le montant reste de 150 euros jusqu’à l’âge de 12 ans. Il passera à 160 euros entre 12 et 24 ans et à 170 euros s’ils poursuivent des études après 18 ans.

Pour les enfants nés AVANT le 1er janvier 2020  : de 0 à 24 ans, chaque enfant unique né avant le 1er janvier 2020 pourra compter sur un montant de 140 euros. Pour les suivants, le montant reste de 140 euros jusqu’à l’âge de 12 ans. Il passera à 150 euros entre 12 et 24 ans et à 160 euros s’ils poursuivent des études après 18 ans.

Notez que cette distinction (et cette différence de 10 euros) entre les enfants nés avant ou après l’entrée en vigueur de la réforme disparaîtra le 1er janvier 2026.

Si le montant de base est un peu moins élevé à Bruxelles qu’ailleurs, les correctifs sociaux sont plus diversifiés et plus élevés qu’en Flandre et en Wallonie.

>>>> Pour calculer le montant auquel vous avez droit, tous les détails se trouvent sur le site www.famiris.brussels.

Ailleurs

En communauté germanophone, le montant de référence est de 151 euros par enfant. En Flandre, où la réforme a eu lieu en janvier dernier, le montant de base est de 160 euros par enfants.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.