Un ressortissant belge titulaire d’une licence d’avocat de l’Illinois (USA) est inculpé de blanchiment d’argent.

Madani Rafiek pour ENAB

BOSTON – Un ressortissant belge titulaire d’une licence de droit de l’Illinois a été inculpé de blanchiment de capitaux impliquant des fonds obtenus auprès de trois victimes du Massachusetts.

Hassan A. Abbas, 62 ans, de Belgique, a été inculpé pour un chef d’accusation de blanchiment d’argent et deux chefs d’accusation de transactions monétaires illégales. Suite à une première comparution devant la cour fédérale de Boston hier, Abbas a été détenu en attendant une audience de mise en détention fixée au 24 janvier 2020.

Selon les documents d’accusation, entre juillet 2017 et décembre 2018, Abbas a fondé des sociétés fictives et a ouvert des comptes bancaires au nom de ces entités. Ces comptes bancaires ont été utilisés pour recevoir des fonds obtenus frauduleusement par un certain nombre de victimes.

Deux victimes du Massachusetts ont été victimes d’une escroquerie de compromis de courriel d’affaires (BEC) dans laquelle les victimes ont été amenées à transférer de l’argent à un individu qu’elles croyaient être leur courtier immobilier.

Un système BEC est une escroquerie sophistiquée qui vise souvent les personnes et les entreprises impliquées dans les virements électroniques. La fraude consiste à compromettre et/ou à « usurper » des comptes de courrier électronique professionnels légitimes par des techniques d’ingénierie sociale ou d’intrusion informatique, afin d’amener les victimes à transférer des fonds vers des comptes contrôlés par les escrocs.

La troisième victime du Massachusetts aurait été victime d’une escroquerie amoureuse, dans laquelle les auteurs créent des personnages fictifs en ligne pour développer des relations amoureuses en ligne avec des personnes aux États-Unis, puis exploitent ces relations pour obtenir de l’argent et/ou des biens.

Une fois que les fonds obtenus frauduleusement ont atteint les comptes contrôlés par Abbas, ce dernier a effectué des virements sur des comptes à l’étranger et a transféré d’autres sommes d’argent obtenues frauduleusement sur ses propres comptes personnels, qu’il a ensuite dépensés.

Le procureur Andrew E. Lelling (photo gauche) et Joseph R. Bonavolonta (photo droite), agent spécial du Federal Bureau of Investigation, Boston Field Division, en ont fait l’annonce aujourd’hui. Le bureau du procureur du comté d’Essex a fourni une aide précieuse. Les procureurs adjoints Philip A. Mallard et Mackenzie A. Queenin de la division criminelle de Lelling poursuivent l’affaire.