Mot du Jour : Racaille

Rédaction ENAB

Nom féminin

L’étymologie du terme « racaille » n’est pas clairement définie.

Pour Auguste Brachet, dans son dictionnaire étymologique, la terminologie s’appuie sur le diminutif du radical rac qui est d’origine germanique (racker en allemand pour désigner un « équarrisseur ») et dont on trouve une trace dans le vieil anglais rack utilisé pour désigner un « chien ». Racaille serait un mot formé sur le même principe que canaille qui dérive indirectement du latin canis (« chien ») et que l’on propose souvent en synonyme.

Pour Albert Dauzat, dans dictionnaire étymologique, ce serait une forme normano-picarde qui aurait la même racine que l’ancien français rasche ou rache (« teigne ») du latin vulgarisé rasicare (« gratter »). Ainsi trouverait-on une trace de ce terme dans le provençal rascar (« racler ») ou raca (« rosse », « chien »), et ainsi dans le livre des chrétiens sous la forme raca (Matthieu, 5, 22 : « Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : « Raca » ! mérite d’être puni par le sanhédrin ») où il tient lieu d’insulte. En provençal (où de plus l’utilisation du suffixe -alha, prononcé « aille », est très courant pour désigner un amas informe), on peut aussi remarquer l’existence du verbe racar (« vomir »).

Racaille n’a donc pas une étymologie basée sur l’Italien Razza, qui a donné « race » en français, bien que certaines utilisations de ce terme prête à confusion. Si on fait abstraction de la similitude phonétique entre race et racaille, le problème de la portée reste entier car les définitions que l’on donne du mot racaille nous renseignent peu, voire pas du tout, sur les groupes d’individus ou les individus qu’il entend qualifier.

L’utilisation du terme pour désigner des individus et non plus des groupes (se caractérisant dans son utilisation par la pluralité du termesemble avoir suivi un cheminement populaire récent : « Ils ont mis une machine derrière le mur, ces racailles ! » (Émile Zola, L’Assommoir, 1877).

Definition: Classe du peuple jugée comme pauvre, méprisable, voire nuisible. Par extension, « racaille » caractérise un individu issu de cette classe de la population. Le terme vient de l’anglo-normand « rasquer », c’est-à-dire « racler ».

Synonymes : canaille, vermine, bas-fond, crapule, raclure, rebut, populace

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.