La Syrie a-t-elle vraiment abattu un avion de chasse F-35 israélien ?

Rafiek Madani pour ENAB

Image Wikipédia: Image d’illustration d’un S-200
Free of copyright

Un missile anti-aérien russe a-t-il frappé un des nouveaux chasseurs furtifs F-35 d’Israël fin 2017 ?

Les médias pro-russes ont affirmé qu’un F-35I israélien avait été touché et endommagé par un missile sol-air S-200 de fabrication russe lors d’une frappe aérienne israélienne en Syrie fin 2017 ; cependant, Israël a déclaré qu’un de ses F-35 avait été endommagé – après avoir heurté un oiseau.

Image Wikipédia: Image d’illustration d’un F35
Free of Copyright

L’histoire commence le 16 octobre, quand Israël a annoncé que son avion avait frappé une batterie SAM syrienne près de Damas qui avait tiré deux heures plus tôt sur des avions de reconnaissance israéliens survolant le Liban. L’attaque a endommagé la batterie de missiles, et aucun avion israélien n’a été touché, selon Israël. Coïncidence ou non, l’incident s’est produit le jour même où le ministre russe de la défense, Sergei Shoigu, est arrivé en Israël pour des entretiens avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la défense Avigdor Lieberman.

Cependant, Southfront.org, un site web qui couvre l’armée russe et son intervention dans la guerre civile syrienne, a suggéré une autre histoire. « Selon les informations disponibles, les forces de défense syriennes ont utilisé un missile S-200 contre l’avion de guerre israélien« , a affirmé Southfront.

Southfront n’a pas pu s’empêcher de souligner qu’un chasseur furtif F-35 tant vanté avait été touché par un missile datant des années 1960. « Ce missile de fabrication soviétique est le système anti-aérien à longue portée le plus avancé utilisé par l’armée syrienne. Même dans ce cas, il est démodé en termes de guerre moderne.« 

Quelques heures après que l’armée israélienne a eu annoncé la frappe de la batterie de missiles syriens, les médias israéliens ont rapporté qu’un F-35 israélien avait été endommagé par une frappe d’oiseau deux semaines auparavant.

L’avion aurait atterri en toute sécurité, mais l’armée de l’air israélienne a admis qu’elle n’était pas sûre que l’avion puisse voler à nouveau. Israël n’a pris livraison que de sept F-35I jusqu’à présent, avec un total de cinquante en commande.

Image website south front pro Russe

L’incident aurait eu lieu « il y a deux semaines », mais n’a été rendu public que le 16 octobre 2019″, a noté Southfront. Cependant, les sources israéliennes n’ont pas été en mesure de montrer une photo de l’avion de guerre F-35 après la « collision d’oiseaux ».

Southfront n’a pas expliqué pourquoi l’armée de l’air israélienne ressentirait le besoin de publier une photo d’un avion furtif endommagé. Comme le souligne le site web de la défense américaine The Drive, le F-35 vient juste d’entrer en service en Israël, et ne serait probablement pas encore en mission au-dessus de la Syrie, sauf en cas d’urgence (et Israël dispose d’un grand nombre de F-15 et F-16 pour s’en occuper en ce moment). Il n’est pas non plus optimisé pour le type de missions de reconnaissance photographique qu’Israël effectue au-dessus du Liban.

Comme le résume assez bien The Drive, « Bien que nous ne puissions pas exclure totalement cette possibilité, comme le dirait Freud, parfois un coup d’oiseau n’est qu’un coup d’oiseau ».

En tout cas, le plus intéressant dans cette histoire n’est pas de savoir si un
F-35 a été touché par un missile russe. Tout comme l’existence d’OVNI, l’histoire peut être vraie ou non, mais nous avons besoin de plus que des preuves circonstancielles pour lui donner un quelconque crédit.

Non, ce qui est intéressant, c’est que le F-35 est devenu un tel symbole des prouesses technologiques américaines – ou de l’incompétence – que toute rumeur selon laquelle un F-35 aurait été endommagé ou abattu au combat attirera l’attention. La Russie et ses renforts se jetteront sur toute suggestion qu’un F-35 a été touché, et il ne fait aucun doute que la foule des partisans du F-35 contrecarrera ces suggestions en conséquence.

Il y a déjà des rapports – encore une fois, juste des rapports – selon lesquels des F-35 israéliens ont effectué des missions de combat. Étant donné que les forces aériennes américaines et israéliennes sont parmi les plus actives au monde, tôt ou tard, les F-35 vont vraiment, vraiment voir le combat, une matière où les rumeurs circulent encore maintenant.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.