La Belgique et les États-Unis signent un accord pour la mise en place d’un système de ‘preclearance’ à l’aéroport de Bruxelles

Source: SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Le Ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin et l’Ambassadeur des États-Unis auprès du Royaume de Belgique Ronald Gidwitz ont signé ce lundi un accord sur un système de ‘preclearance’ qui permettra aux passagers embarquant sur des vols vers les États-Unis au départ de l’aéroport de Bruxelles de franchir les contrôles douaniers et d’immigration américains avant l’embarquement et d’ainsi gagner du temps à l’arrivée. Cet accord, en discussion depuis plusieurs années, contribuera à renforcer encore les échanges et investissements déjà substantiels entre les deux pays et à promouvoir l’aéroport de Bruxelles en tant que plate-forme transatlantique.

Grâce à ce système de ‘preclearance’, les agents des douanes (Customs and Border Protection/CBP) et de la protection des frontières (Transportation Security Administration /TSA) des États-Unis effectueront à Bruxelles les mêmes inspections d’immigration, de douane et de produits agricoles que les contrôles effectués sur les passagers de vols internationaux à leur arrivée aux Etats-Unis. Grâce au système de ‘preclearance’, les voyageurs arrivant aux États-Unis sur des vols en provenance de Bruxelles pourront éviter ces inspections et prendre directement leur vol de correspondance ou se rendre à leur destination.

Avant que l’accord signé aujourd’hui ne devienne opérationnel, il doit être ratifié par le Parlement belge et d’autres accords techniques doivent encore être conclus avec l’aéroport de Bruxelles.

Le Ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin a salué cet accord qui illustre le haut niveau de confiance entre les États-Unis et la Belgique – deux alliés transatlantiques de longue date – et qui permettra des déplacements plus efficaces entre nos pays, renforçant encore davantage les échanges touristiques et commerciaux.

L’Ambassadeur des Etats-Unis Ronald Gidwitz a quant à lui présenté cet accord comme un accord historique qui permettra à l’aéroport de Bruxelles de renforcer sa position de pôle commercial de premier plan en Europe et de jouer un rôle important favorisant la relance post-COVID des secteurs de l’aviation et du tourisme.

Une fois ce programme opérationnel, Bruxelles sera le premier site des opérations américaines avec un tel système de ‘preclearance’ en Europe continentale.