earth space universe globe

L’Iran met en garde les EAU au sujet des îles contestées près du détroit d’Ormuz

Rafiek Madani

Image Twitter – Saeed Khatibzadeh

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré lundi que les trois îles du Golfe (Abou Moussa, Grande Tunb et Petite Tunb) font partie intégrante du territoire de son pays.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré lundi que les trois îles du Golfe (Abou Moussa, Grande Tunb et Petite Tunb) font partie intégrante du territoire de son pays.

Image Wikipédia

En réponse aux déclarations des Emirats concernant les trois îles et le projet de construction de l’oléoduc émirati avec Israël dans le Golfe, M. Khatibzadeh a déclaré lors de sa conférence de presse hebdomadaire, tel que cité par l’agence de presse Fars :

« Quelle que soit la quantité d’erreurs commises par l’un des pays voisins, nous essayons de le remettre sur la bonne voie des procédures régionales conformément à la politique de bon voisinage. Les Émirats arabes unis ont pris la mauvaise direction dans certains domaines depuis des années ».

Chaykh Saghar félicite les troupes iraniennes à Abu Musa – 1971
Image wikipédia – Khandaniha Magazine Domaine public

Il a poursuivi : « L’Iran ne permet à personne de faire quoi que ce soit sur ses frontières et ses territoires en ce qui concerne les trois îles, et les trois îles du Golfe Persique ont certainement fait partie de l’Iran, et ces allégations ne créent aucun droit pour quiconque et n’affectent pas l’exercice de la souveraineté iranienne ».

Il a ajouté : « L’entité sioniste est dans le caniveau et essaie de noyer tout le monde avec elle, et nous espérons que les EAU et le gouvernement actuel ne couleront pas avec l’entité sioniste ».

Le gouvernement britannique a accordé à l’Iran en 1968 les îles de la Grande Tunb, de la Petite Tunb et d’Abu Musa, avant leur retrait des Émirats arabes.

Les trois îles ont fait l’objet d’un litige entre les EAU et l’Iran, qu’ils contrôlaient depuis 1971, et chaque partie a revendiqué la souveraineté sur ces îles.

Malgré la petite taille des trois îles, elles revêtent une très grande importance stratégique et économique pour les deux pays, car elles surplombent le détroit d’Ormuz, par lequel transitent quotidiennement environ 40 % de la production mondiale de pétrole. Celui qui contrôle ces îles contrôle le trafic maritime dans le Golfe.