assorted title cassette tapes

Hymne à l’amour, rempart contre la peur.

Rédaction ENAB

Image Facebook de l’auteur
Extrait du chant Viral Love – Mastering

Le 05 décembre 2020, sort le premier single de As-Eli: Viral Love. D’une voix suave et entraînante, l’artiste franco-libanais chante l’amour viral sur une mélodie pop, teintée de couleurs ethno-orientales pour mettre le feu au corps et caresser l’âme du public. En français, en anglais et en arabe, ce titre souffle une brise d’espoir précieuse en ces temps étourdissants. Quoi de ieux que l’amour pour nous donner la force de traverser avec grâce le chaos qui nous entoure ?

Écrite, composée et enregistrée pendant le premier confinement, VIRAL LOVE apparaît comme un message d’amour fort adressé au plus grand nombre pour résister aux bouleversements actuels dans la joie, l’optimisme et la solidarité.

A distance l’un de l’autreEloignons les peurs
On se rend coupableAmis chers frères et soeurs
Mais à qui la faute? Allons de l’avant
On se défile, on se voit partirFace au Soleil Levant
Plus envie de rienMain dans la main
Plus envie de vivreRéapprenons à vivre….
Exrtrait du chant.

L’amour de la musique depuis Tannourine

Artiste fraîchement débarqué sur la scène musicale parisienne, As-Eli a toujours été guidé par la puissance de son amour pour la musique. Depuis son enfance passée dans les montagnes de Tannourine, au Nord du Liban, il prend goût à l’onctuosité des chants traditionnels que ses parents fredonnent durant les chaudes soirées d’été. Tantôt dans le style du Zadjal [forme poétique similaire au Muwashshah], tantôt dans le style Ataba-Mijana-Mawal [3 styles de poésie chantée].

Scène, comédie et chant : trois passions conjuguées

À l’âge de 12 ans, As-Eli fait une trouvaille qui le bouleverse : un transistor ! Tapi dans son encombrante couette en laine de mouton, il écoute, chaque soir d’hiver, une célèbre station française sans se douter qu’il y construira une grande partie de sa carrière de journaliste des années plus tard à Paris… À l’internat, il découvre sa tessiture en imitant les Grandes Voix de l’Opéra. Une tessiture de baryton plaisante, enjouée. C’est là aussi qu’il se familiarise avec la volupté du piano et qu’il rafle deux récompenses : le premier prix de danse orientale et le second prix de chant.

Tout au long de ses années lycée, As-Eli intègre une chorale dans son village natal en tant que soliste. À un répertoire déjà riche, il ajoute des airs d’opéra classique et des références de la chanson populaire libanaise.

« À cœur vaillant, rien d’impossible »

Suite au bac, As-Eli s’inscrit au Conservatoire National de Beyrouth pour s’adonner au chant lyrique arabe, en plus de ses études en journalisme Radio/TV à l’Université Libanaise. Une fois son diplôme en poche, il s’envole vers la France.

À Paris, As-Eli décide de rejoindre les classes de la comédie musicale de la Schola Cantorum. Au cours de cette formation, il découvre avec émerveillement l’art de l’opérette grâce à Nicole Broissin, qui reste l’une des grandes figures de cette discipline en France. Plus tard, il prête sa voix pour sublimer les lectures spirituelles du célèbre acteur français, Michael Lonsdale.

À 42 ans, la soif de donner vie à son ambition de toujours se fait impérieuse. Il est temps pour As-Eli de se lancer dans une carrière prometteuse de chanteur. Plus que jamais prêt, il créé son tout premier single, VIRAL LOVE, aux côtés de talents : Yaleil, chanteuse franco-libanaise, pour la co-écriture des paroles et Hedayat Mirnezami, compositeur-arrangeur, pour la musique.