Le sud de la France est un bastion de Marine Le Pen – mais a-t-elle atteint un plafond ?

Rafiek Madani pour ENAB

  1. Le vote anti-immigrés
  2. Politique de respectabilité
Image Wikipédia MLP
crédits: AG Gymnasium Melle

À huit mois de la prochaine élection présidentielle française, il est possible que la compétition de 2022 se résume une fois de plus à un choix entre Emmanuel Macron et la leader d’extrême droite Marine Le Pen.

Si elle veut accéder au second tour, comme elle l’a fait en 2017, Mme Le Pen s’appuiera sur les bastions de son parti dans le nord et le sud du pays. En particulier, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dite PACA, où le Rassemblement national (ex-Front national) s’est patiemment imposé comme une force au fil des années.

La région PACA est composée de six départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Var et Vaucluse. Elle comprend des grandes villes comme Marseille, Nice et Toulon, ainsi que des villes à forte signification symbolique ou culturelle comme Avignon et Cannes.

C’est en 1995 que le Front national remporte pour la première fois trois villes importantes de la région lors des élections municipales : Toulon, Orange et Marignane, auxquelles s’ajoute Vitrolles en 1997. Les villes sont tombées dans l’escarcelle de l’extrême droite en raison d’une combinaison de mauvaise gestion historique et de dissidence croissante, bien que certaines soient depuis revenues à des partis plus traditionnels.

Table: V. Martin  Get the data  Created with Datawrapper

Lors de l’élection présidentielle de 2017, Le Pen a remporté le premier tour avec 28 % des voix en PACA, tandis que Macron est arrivé troisième. Le Pen a perdu le second tour face à Macron, en obtenant 45% des voix contre 55% pour Macron.

Ces moments électoraux ont permis au Rassemblement national de s’implanter solidement dans la région, en s’assurant des soutiens, en consolidant les réseaux, en embauchant davantage de salariés, en attirant des bénévoles, en s’impliquant dans des organisations locales et en se forgeant une image plus respectable.

Le vote anti-immigrés

Réfugié, Câble, Frontière, Clôture
Image Pixabay : KERBSTONE

Comment l’extrême-droite s’est-elle implantée dans le Sud ? Plus que toute autre question, le vote est uni autour de la question de l’immigration qui rassemble presque tous les électeurs du Rassemblement national, quels que soient leurs désaccords sur d’autres sujets comme l’économie. Mes recherches ont montré à quel point ce point a été crucial dans la construction du soutien à l’extrême-droite dans cette région depuis 2000.

Le terme « immigration » doit être analysé dans sa complexité pour l’électorat de PACA. Il est fortement lié à des marqueurs identitaires culturels, cultuels, économiques ou historiques dans la région. Et contrairement à d’autres régions de France, en PACA, il existe une forte corrélation entre les zones à fort taux d’immigration et celles où le vote d’extrême-droite est important.

Lisez également: Gare à la «fraude aux comptes à sécurité renforcée».

L’autre point clé réside dans le rejet de l’islam dans ses formes les plus visibles chez les électeurs d’extrême droite, notamment les femmes qui portent le voile et la présence de magasins halal.

Certaines personnes – en particulier les électeurs plus âgés – estiment que l’identité provençale, qui ne se limite pas au département de la Provence mais traverse toute la région, est perturbée par les vagues de migration.

Les rapatriés d’origine française qui ont quitté l’Algérie après son indépendance, sans constituer un bloc électoral homogène, représentent une composante importante du vote d’extrême droite en PACA, en raison de leur rejet historique de Charles de Gaulle, qu’ils considèrent comme ayant « abandonné » l’Algérie. Aujourd’hui cette communauté est vieillissante et le traumatisme historique s’estompe progressivement, mais les liens ont laissé des traces et leurs votes vont souvent à l’extrême droite.

Les électeurs du Rassemblement national sont réceptifs au lien souvent établi entre immigration et délinquance par les dirigeants du parti. « La délinquance est la conséquence de l’immigration », déclarait Marine Le Pen en 2018, un argument désormais largement utilisé à propos de l’immigration et du terrorisme….

Cet électorat reste également en partie convaincu par les propos du père de Marine et fondateur du parti, Jean Marie Le Pen, qui a été conseiller régional en PACA et a parlé des immigrés qui prennent les emplois des « Français ». Mais l’argument est moins présent aujourd’hui compte tenu de deux éléments : d’une part, Marine Le Pen lie désormais l’emploi à la question plus large de la mondialisation qui, selon elle, détruit les emplois ; d’autre part, les expressions  » islamistes  » et  » migrants  » sont venues remplacer les termes  » Arabes ou immigrés  » utilisés par le passé.

Certes, au cœur du parti, l’idée suprématiste blanche du « grand remplacement » reste séduisante, mais il n’est plus question de pointer du doigt les « Arabes », car les immigrés de la deuxième génération, autrefois catalogués comme tels, sont désormais considérés comme des électeurs potentiels de l’extrême droite.

Politique de respectabilité

Rencontre, Administration, Chef, Peuple, Femme
Image Pixabay – gregroose

Alors que dans certaines régions du pays, Le Pen et son parti sont considérés comme un anathème même pour ceux qui sont à droite, en PACA, la relation entre la droite traditionnelle, Les Républicains, et le Rassemblement National est plus poreuse.

C’est dans ce contexte que Thierry Mariani, qui a fait toute sa carrière politique à droite de la politique française, est devenu un candidat clé pour le Rassemblement national. Après avoir suggéré aux Républicains d’envisager des accords avec le parti de Le Pen en 2018, ce natif d’Orange a fini par rejoindre la liste du Rassemblement national pour les élections européennes de 2019. Il était tête de liste électorale pour PACA aux élections régionales de 2021.

Mariani est bien connu et bien enraciné dans la région, notamment dans le Vaucluse : il a longtemps été conseiller départemental et a été maire de Valréas. Dans les années 1990, il a été conseiller régional de PACA, puis ministre des transports sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

En tant que tête de liste électorale aux élections régionales, Mariani a offert au Rassemblement national un vernis de respectabilité, dans le cadre d’un processus de réhabilitation du parti initié par Marine Le Pen depuis son accession à la tête du parti en 2011.

Mariani n’a pas remporté PACA comme prévu lors des élections régionales de 2021, qui ont été marquées par des niveaux d’abstention record, mais par sa seule présence, il a contribué à un sentiment croissant que l’extrême-droite n’est plus taboue ou repoussante en France.

Néanmoins, son échec donnera au Rassemblement national matière à réflexion avant le scrutin présidentiel de 2022. Le parti a-t-il atteint un plafond en matière de succès électoral ? Les autres partis ont-ils trouvé le moyen de l’empêcher de gagner au second tour des élections ?

Marine Le Pen reste un concurrent sérieux pour les prochaines élections présidentielles. Mais il semblerait que la concurrence devienne plus rude pour le Rassemblement national. Il y a la candidature d’Éric Zemmour, qui menace de déborder le parti à l’extrême droite. Il y a aussi Florian Philippot, l’ancien directeur de campagne de Le Pen, qui surfe désormais sur la vague du mouvement anti-passage santé, ainsi que son rival traditionnel, Nicolas Dupont Aignan. Les rangs des challengers d’extrême-droite se remplissent et risquent de diviser le vote de Le Pen en France.

Quant à PACA, si la région reste un bastion pour le Rassemblement national, elle n’est pas le socle indispensable que beaucoup pensaient avant les élections régionales.

Il semble que les points de faiblesse se multiplient pour les Le Pen.

Conseil lecture ENAB

Il est bien sûr également possible d’acheter le livre. Les bénéfices seront entièrement reversés à notre association à but non lucratif Novum Consilium.

Cliquez sur le lien : En Marche, vers une nouvelle Révolution

Site externe très utile

https://www.omnicalculator.com/