12 fraudeurs en ligne arrêtés dans le cadre d’une opération mondiale contre les contrefacteurs.

Source: Europol

L’opération « In Our Sites » a également permis de saisir des marchandises de contrefaçon d’une valeur de 2,6 millions d’euros et un demi-million d’euros en espèces.

Du 1er mai 2021 au 14 novembre 2021, l’opération In Our Sites s’est déroulée et a conduit à l’arrestation de 12 suspects, à la saisie de 2,6 millions d’euros de marchandises de contrefaçon et d’un demi-million d’euros en espèces. L’opération internationale conjointe a impliqué les services répressifs de 30 pays et a bénéficié du soutien de l’Intellectual Property Crime Coordinated Coalition (IPC3) d’Europol, d’Eurojust et d’INTERPOL. L’IPC3 est cofinancée par l’EUIPO (Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle) pour lutter contre les atteintes à la propriété intellectuelle. L’opération visait spécifiquement les sites Web qui proposent des produits de contrefaçon et sont impliqués dans le piratage en ligne.

Résultats de l’opération :

  • 12 suspects arrêtés
  • 2,6 millions d’euros de marchandises de contrefaçon saisies
  • Valeur totale des saisies en espèces : € 460 468
  • 494 516 sites web fermés par les autorités répressives
  • 48 affaires pénales ouvertes
  • L’opération « In Our Sites » s’inscrit dans le prolongement d’une opération mondiale conjointe récurrente, qui a été lancée en 2014 et a vu sa participation augmenter chaque année. Il s’agit de la douzième instance de l’opération.

Saisies :

  • 42 055 articles de contrefaçon (chaussures, vêtements et accessoires multiples).
  • 181 445 boîtes de produits médicaux contrefaits
  • 11 fausses œuvres d’art vendues sur des sites d’enchères en ligne
  • 37 voitures et une moto
  • La vente de produits de contrefaçon et de matériel piraté devient un problème de plus en plus grave pour les services répressifs, et ce pour plusieurs raisons. L’internet permet aux criminels de rester anonymes en raison de la nature sans frontières du commerce électronique international. Il n’a jamais été aussi facile de proposer des marchandises de contrefaçon ou des contenus piratés en ligne, car les consommateurs ont accès à une plus grande variété de produits illicites mais ne sont pas conscients des risques potentiels.

Carding Action 2021

Dans le cadre de cette opération de trois mois, 12 vendeurs de données de cartes de crédit compromises ont été identifiés et 49 761 données de cartes volées ont été analysées. Les pertes totales évitées sont estimées à 14 millions d’euros. Le Groupe BEI et les sociétés de paiement ont travaillé en étroite collaboration avec les autorités chargées de l’application de la loi dans les pays impliqués dans le cadre de l’action « Carding ».

Les pays suivants y ont participé : Albanie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Canada, Colombie, Costa Rica, République tchèque, Danemark, France, Géorgie, Grèce, Hong Kong-Chine, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Moldavie, Monténégro, Pays-Bas, Macédoine du Nord, Norvège, Portugal, Roumanie, Serbie, Espagne, Ukraine, États-Unis d’Amérique.